Energie: le rôle de l’Algérie au sein de l’OPEP et du GECF salué

novembre 13th, 2020

APS : Jeudi, 12 Novembre 2020

ALGER – Le secrétaire général de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), Mohammad Barkindo a salué jeudi le rôle de l’Algérie au sein de l’OPEP et le GECF et d’avoir présidé durant l’année 2020 les deux organisations dans
un contexte mondial caractérisé par l’impact du Coronavirus sur le secteur énergétique.
S’exprimant depuis Vienne dans le cadre de la 22e réunion de ministérielle du Forum des pays exportateurs de gaz (GECF) par vidéoconférence, M. Barkindo a loué le “rôle de leadership exceptionnel” du ministre de l’Energie, Abdelmadjid Attar qui préside cette année deux des principales organisations du monde de l’énergie, à savoir l’OPEP et le GECF.
“Ce rôle (présidence des deux organisations, ndlr) est un témoignage de l’importance de l’Algérie en tant que principal fournisseur des précieuses ressources pétrolières et gazières du monde”, a-t-il souligné dans son allocution.
M. Barkindo a, également, salué les nouveaux sommets atteints dans la coopération fructueuse et en cours entre les deux organisations dans le cadre du dialogue énergétique OPEP-GECF.
A cet égard, il a reconnu le rôle joué par le SG du GECF, Yury Sentyurin, dans l’approfondissement des liens entre les deux organisations.
Il a été fait référence, en cette occasion, à la réunion inaugurale de haut niveau “très réussie” du dialogue OPEP-GECF sur l’énergie qui s’était tenue le 4 novembre dernier.Le SG de l’Opep a remercié, en outre, le GECF pour sa “précieuse contribution” aux perspectives pétrolières mondiales 2020 de l’OPEP sur les perspectives du GNL dans l’ère post-Covid-19.
“L’OPEP se réjouit d’avoir l’opportunité de contribuer à la publication d’un article sur le pétrole dans la publication phare du GECF, le Global Gas Outlook”, a-t-il mentionné.
D’autre part, le SG de l’OPEP a mis en avant l’importance de la coopération multilatérale et du dialogue pour relever les défis mondiaux auxquels l’industrie est confrontée.
“Le potentiel de ce dialogue est illimité et même encore plus essentiel maintenant, car ensemble nous cherchons à nous unir avec toutes nos parties prenantes de l’industrie pour lutter contre les défis permanents posés par la pandémie du Covid-19 et ses répercussions massives sur le marchés de l’énergie”, a-t-il relevé.