Commerce: l’Algérie rééligible au Système généralisé de préférence américain

mars 14th, 2016

a043bd77f1ab031b51a6c47518a8d224_XL

APS : Samedi, 12 Mars 2016

WASHINGTON – L’Algérie est, à nouveau, éligible au Système généralisé de préférence américain (SGP), un dispositif facilitant aux pays bénéficiaires l’accès de leurs produits au marché américain en franchise de droits de douane.
La partie américaine “nous a réaffirmé que l’Algérie est éligible au système généralisé de préférence et souhaite qu’elle fasse davantage usage de ce dispositif”, a indiqué à l’APS l’ambassadeur d’Algérie à Washington, Madjid Bouguerra, à l’issue de la 4ème session des discussions algéro-américaines relatives à l’Accord-cadre sur le commerce et l’investissement (Tifa).
Il a indiqué que les deux parties avaient convenu d’organiser à Alger une journée d’information pour vulgariser ce dispositif auprès des exportateurs algériens.
Ce régime préférentiel, dont avait bénéficié l’Algérie pour la première fois en 2004, concerne les produits manufacturés, les produits semi-fini, certains produits agricoles et de la pêche ainsi que certains produits de l’artisanat.
Sur les 3.500 produits pouvant être admis aux Etats-Unis sous ce système tarifaire avantageux, “très peu a été placé sur ce marché”, selon la même source.
En 2015, l’Algérie a exporté vers les Etats-Unis dans le cadre du SGP pour 1,6 million de dollars seulement (0,1% du montant global des exportations), selon les chiffres fournis par M. Bouguerra.
Les Etats-Unis souhaitent que les opérateurs algériens utilisent davantage ce système qui devrait leurs assurer d’importants débouchés dans le marché américain.
Par ailleurs, en matière d’investissements, six (6) secteurs potentiels de partenariat entre les entreprises des deux pays ont été identifiés: Agriculture, agroalimentaire, industrie pharmaceutique, industrie mécanique, technologies de l’information et de la communication et les services.
M. Bouguerra a aussi souligné que la partie américaine avait affiché une réelle volonté d’assister l’Algérie dans les secteurs des services bancaires et des franchises.