Djelfa: la découverte des fossiles renforce la place de la région sur la carte archéologique mondiale

février 6th, 2019

f44b15bb47f0e0bd62b777e32099b9ff_M

APS : Lundi, 04 Février 2019

DJELFA – Les ossements fossiles préhistoriques découverts dernièrement à Djelfa vont renforcer la place de cette région sur la carte archéologique nationale et mondiale,
a affirmé lundi à Djelfa le ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi.
Le ministre, à qui un exposé a été présenté au théâtre régional Ahmed Benbouzid sur les dernières découvertes archéologiques dans la wilaya, a salué les efforts de tous les acteurs ayant contribué à cette découverte, à commencer, a-t-il dit, par le citoyen Kheddouma qui a signalé la présence de ces fossiles, en passant par l’équipe de travail locale qui a sauvé cette découverte, puis l’équipe des spécialistes du Centre national de recherches préhistoriques, anthropologiques et historiques (CNRPAH) qui a effectué les premiers examens sur les restes de fossiles découverts, a-t-il relevé.
Après avoir souligné la grande richesse du patrimoine archéologique de la wilaya de Djelfa qui regorge de sites et vestiges remontant à la préhistoire, dont les ossements fossiles mis au jour au lieudit “Oued Mellah”, à la sortie nord de la ville de Djelfa, M. Mihoubi a loué la coordination ayant marqué le déroulement de cette découverte, dont l’encadrement a été assuré par la Direction de la Culture de la wilaya, sous la direction personnelle du wali Toufik Dhif, jusqu’aux examens et études en tous genres (datation chronologique et autres) nécessitées pour ce type de découvertes.
Selon les premiers résultats des examens réalisés par les spécialistes du CNRPAH, ces restes fossilisés d’animaux préhistoriques révèlent la présence de trois individus de jeunes animaux adultes, dont un rhinocéros, un petit cheval et un bovidé de petite taille, a indiqué le ministre de la Culture.
La découverte de restes de fossiles de rhinocéros dans cette région est d’une grande importance, selon les chercheurs ayant effectué les examens et qui estiment que la découverte va donner une indication chronologique de l’art rupestre dans la région de Djelfa, notamment les stations rupestres portant gravures de rhinocéros à Zeccar (30 km au sud de Djelfa), a relevé le ministre.
La datation de ces gravures rupestres va permettre leur protection par la loi, tout en propulsant la région sur la carte nationale et mondiale des recherches préhistoriques, consolidant ainsi la place de l’Algérie sur la cartographie archéologique mondiale, a souligné le ministre qui a également cité à l’appui les vestiges mis au jour dernièrement dans la région d’Ain L’hench, dans la wilaya de Sétif.
Azzeddine Mihoubi a également annoncé l’édition programmée de ces découvertes dans des revues scientifiques. Au 2eme jour de sa visite à Djelfa, le ministre de la Culture a effectué une inspection dans nombre de structures du pôle culturel de la wilaya.
Auparavant, il s’était rendu au niveau des sites archéologiques de la localité de Zeccar, où un exposé lui a été présenté sur les gravures rupestres de la région représentant notamment des scènes de vie quotidienne de l’homme préhistorique.