Algérie-Qatar: la QBA explore les opportunités de partenariat avec les opérateurs algériens

novembre 9th, 2018

55e79639cae404107f1071c4595a749c_M

APS : Jeudi, 08 Novembre 2018

DOHA (QATAR) – Le ministre du Commerce, Saïd Djellab a évoqué, jeudi à Doha, avec le président de la Qatari Businessmen Association (QBA), Sheikh Faisal Bin Qassem Al Thani,
les voies de renforcement de partenariat et d’investissement entre les deux pays notamment dans les secteurs du tourisme et de l’agriculture.
En présence de dizaine d’hommes d’affaires des deux pays, cette rencontre s’est tenue en marge du Salon international de l’agroalimentaire “Hospitality & food”, organisé du 6 au 8 novembre à Doha avec la participation de l’Algérie comme invitée d’honneur.
Les responsables de la QBA ont relevé, dans ce cadre, que les domaines du tourisme et de l’agriculture figurent parmi les secteurs les plus attractives pour les investisseurs qataris, et ce, a-t-on précisé, a condition d’assurer une planification minutieuse pour la concrétisation de grands projets en Algérie.
Selon Sheikh Faisal Bin Qassem Al Thani, les hommes d’affaires qataris affichent un intérêt particulier aux secteurs du tourisme (stations balnéaires), de l’agriculture (exploitation agricole et élevage du bétail) et à d’autres secteurs à l’instar de l’industrie et de la pêche.
Les opérateurs qataris ambitionnent d’exporter les produits de leurs projets communs avec les hommes d’affaires algériens vers les marchés européens et les pays africains avoisinant l’Algérie.
Il a rappelé, dans ce sens, que la réalisation de projets touristiques, agricoles, commerciaux ou industriels en Algérie, exigent des études pour s’assurer de la réunion des conditions propices à leur concrétisation.
Le président de la QBA a évoqué, également, le secteur des hydrocarbures qui offre de grandes opportunités d’investissement.
Pour sa part, M. Djellab a mis en avant l’importance de l’interactivité positive et du contact ayant marqué les rencontres entre les hommes d’affaires des deux pays, soulignant, à ce propos, le développement des potentialités offertes par l’Algérie au profit des opérateurs, notamment en matière d’infrastructures de logistique.
Evoquant les réalisations concrétisées (routes, ponts, passages, voies ferrées, ….), le ministre a indiqué qu’elles ont contribué à relier les régions du nord du pays à celles du sud, et partant, jusqu’aux pays africains voisins.
Le ministre a fait état, dans ce sens, d’une réflexion en cours autour de l’augmentation des taux de subvention destinés aux opérateurs activant dans le domaine de l’exportation du produit national vers l’étranger, des subventions, a-t-il dit, à même de leur permettre d’occuper une place sur les marchés internationaux.
Il s’agit également de soutenir les exportateurs via le Fonds spécial pour la promotion des exportations (FSPE), à hauteur de 25 % pour le secteur industriel et à hauteur de 50 % pour les produits agricoles.
Des accords de coopération sont en cours d’élaboration avec les sociétés nationales des transports à l’image d’Air Algérie afin d’assurer le transport des marchandises vers les pays concernés.
Les deux parties, algérienne et qatarie, ont convenu de préparer deux réunions de travail à Alger et au Qatar regroupant des experts des deux pays en vue d’élaborer et de programmer les mécanismes de relance du conseil d’affaires algéro-qatari parallèlement à la tenue de la prochaine commission mixte algéro-qatarie. La date de la tenue de la haute commission mixte algéro-qatarie n’a pas encore été fixée.
Selon les organisateurs, la participation algérienne aux foires et salons internationaux devait atteindre plus de 25 manifestations d’ici fin 2018.