Le ministre irakien du pétrole exprime le grand intérêt de son pays à la présence de Sonatrach

janvier 8th, 2018

514ca9fd35dd2b02899c9a208351c15b_M

APS : Dimanche, 07 Janvier 2018

ALGER – Le ministre irakien du pétrole, M. Jabbar Ali al-Lueibi a exprimé dimanche à Baghdad le grand intérêt qu’accorde son pays à la présence de Sonatrach en Irak et à ce que la compagnie peut apporter en termes de savoir-faire et d’expérience,
notamment dans le domaine gazier, a indiqué un communiqué de ministère de l’Energie.
M. Jabbar Al-Lueibi a exprimé cet intérêt qu’accorde son pays à la présence de Sonatrach en Irak, lors de son entretien avec le ministre de l’Energie, M. Mustapha Guitouni qui effectue aujourd’hui et demain une visite de travail à Baghdad à l’invitation de son homologue irakien.
M. Guitouni a déclaré à ce propos que l’Algérie entend renforcer sa présence en Irak à travers la Sonatrach et étudie les possibilités d’investissement et d’affaires dans tous les domaines liés à l’énergie, en particulier dans l’exploration, dans le développement des gisements de pétrole ou de gaz en cours d’exploitation ou non encore explorés ainsi que dans la commercialisation.
Il a également souligné la nécessité de consolider un “partenariat gagnant -gagnant” dans l’industrie pétrolière et gazière qui soit notamment basé sur la formation et l’échange d’expériences.
Les deux ministres ont qualifié les relations bilatérales d”’excellentes et d’historiques” notamment dans le domaine de l’énergie et des hydrocarbures.
S’exprimant sur la qualité “historique” des relations bilatérales, le ministre irakien a rappelé que l’Algérie avait apporté “son concours et son savoir-faire à l’Irak suite à la décision de nationalisation des hydrocarbures, ce qui a permis à la compagnie irakienne de réussir la période de transition et d’exploiter correctement ses champs pétroliers”.
Le ministre a surtout rappelé “l’apport conséquent et précieux de Sonatrach dans la formation des ingénieurs irakiens et dans le transfert de son expérience et son savoir-faire”, précise le communiqué du ministère de l’Energie.
Les deux parties ont également mis l’accent sur la volonté des deux pays de renforcer davantage leur coopération et “d’ouvrir, à l’occasion de la visite du ministre algérien, un nouveau chapitre dans les relations algéro-irakiennes” de façon à l’étendre à tous les processus liés aux industries du gaz et des hydrocarbures.
Ils ont enfin réaffirmé leur volonté de poursuivre les concertations et d’approfondir les synergies entre les deux pays, dans le cadre de la déclaration Opep et non Opep en vue de stabiliser les marchés pétroliers sur le moyen et long terme.
Pour rappel, le ministre de l’Energie est accompagné, au cours de cette visite, par le P-dg de Sonatrach, M. Abdelmoumen Ould Kaddour et une délégation du ministère et de Sonatrach.