Algérie-France-Espagne: jumelage institutionnel pour renforcer les capacités de la Protection civile

mars 8th, 2017

4a9779103a18e39b9a1a0fe1f0586d0d_L

APS : mardi, 07 mars 2017

ALGER- Le jumelage institutionnel Algérie-France-Espagne portant sur le renforcement des capacités des services de la Protection civile algérienne,
a été lancé mardi à Alger en présence du ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, Nouredine Bedoui et de son homologue français Bruno le Roux.
La cérémonie de jumelage portant “Appui au renforcement des capacités des services de la Protection civile algérienne” s’est déroulée à l’Unité nationale d’instruction et d’intervention de la Protection civile à Dar El Beida en présence aussi du secrétaire d’Etat du ministère de l’Intérieur espagnol Luis Aguilera Ruiz et du chef de la délégation de l’UE en Algérie, John O’Rourke.
Ce jumelage s’inscrit dans le cadre du programme d’Appui à la mise en oeuvre de l’Accord d’association entre l’Algérie et l’Union européenne (P3A).
Financé par l’UE à hauteur de 1,5 million d’ euros et géré par le ministère du Commerce à travers l’Unité de gestion du programme P3A (UGP3A), ce jumelage participe au processus de renforcement et de modernisation de la Protection civile, service essentiel engagé par le ministère de l’Intérieur, a-t-on expliqué lors de la présentation de ce jumelage.
Il est mis en £uvre par la DG de la Protection civile algérienne et un consortium européen, constitué de la Direction générale de la Sécurité civile et de la Gestion des crises française, en qualité de leader et pour la partie espagnole, de la direction générale de la Protection civile et des urgences.
Lancé pour une durée de 24 mois, il devra permettre de favoriser d’une part, la réalisation d’un objectif spécifique portant sur le renforcement des capacités de la Protection civile dans sa mission de sauvegarde des personnes, des biens et de l’environnement et d’autre part, la réalisation d’un objectif général portant sur le renforcement de la sécurité des populations par l’amélioration qualitative des prestations de la Protection civile.
La mise en £uvre de ce jumelage permettra d’améliorer la prévention des risques et développer la culture du retour d’expérience dans le cycle de gestion des crises, renforcer les capacités opérationnelles des équipes de la Protection civile et améliorer par une formation adaptée la compétence et la cohésion des équipes de la Protection civile, a-t-on encore expliqué.
Ce jumelage permettra aussi de renforcer les compétences logistiques dans tous les domaines en tenant compte des aspects environnementaux.
Dans le cadre de ce jumelage, il est prévu outre des audits et expertises guidés, des cycles de formation de haut niveau au profit des cadres supérieurs, l’acquisition de savoir-faire de techniques spécifiques.
Intervenant à l’occasion de la cérémonie de présentation de ce jumelage, M. Bedoui a indiqué que ce projet s’inscrit dans le sillage de la dynamique visant le renforcement des capacités de la Protection civile et l’amélioration de ses interventions par rapport aux normes et standards internationaux.
“Grâce à ce haut niveau de coopération, la Protection civile algérienne a confirmé, par son professionnalisme et son savoir-faire, toute sa notoriété tant au plan national qu’international”, a-t-il souligné, réaffirmant “l’engagement” de l’Algérie de poursuivre le développement de sa coopération bilatérale et multilatérale dans le domaine de la Protection civile avec ses partenaires de l’UE.
De son côté, M. Le Roux a mis l’accent sur “l’excellence” du partenariat entre l’Algérie et la France.
“Depuis cinq ans, sous l’impulsion de nos deux chefs d’Etat, nous avons hissé nos relations à un niveau jamais atteint précédemment”, a-t-il dans son allocution, soulignant que l’Algérie demeure une “priorité pour l’Europe”.
Il a ainsi rappelé la solidarité de la France lors des inondations de Bab El Oued en 2001 et du séisme de Boumerdes en 2003, de même que l’intervention des sapeurs pompiers algériens pendant le mois d’août 2003 lors des opérations d’extinction des feus de forêt dans le Sud de la France.
M. Le Roux a également indiqué que l’Algérie est le premier pays du Maghreb à être associé au mécanisme européens de Protection civile, ce qui permettra, a-t-il dit, de “développer les échanges d’experts et de bonnes pratiques”.
Il a estimé que, “compte tenu de ses efforts, la Protection civile algérienne peut être reconnue aujourd’hui comme l’une des plus performantes dans la Méditerranée et dans le monde”.
Pour sa part, le directeur général de la Protection civile, M. Mustapha Lahbiri a estimé que ce jumelage permettra un accès au mécanisme européen de la Protection civile et exprime aussi la “volonté commune d’une coopération pérenne”.