Messahel reçoit le chef de la diplomatie gabonaise

février 23rd, 2017

be4270f275bb936e9f8b949ecf3b5b82_L

APS : mercredi, 22 février 2017

ALGER- Le ministre des Affaires maghrébines, de l’Union Africaine et de la Ligue des Etats arabes, Abdelkader Messahel, a reçu mercredi à Alger le ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères, de la Francophonie et de l’Intégration, chargé des Gabonais à l’étranger, Pacôme Moubelet Boubeya, ont indiqué les services du ministère des Affaires étrangères.
Lors de l’entretien, M. Messahel a abordé “les choix politiques et stratégiques de l’Etat algérien au cours des 15 dernières années, la crise en Libye et l’expérience algérienne en matière de lutte antiterroriste”, a précisé la même source.
M. Messahel a présenté au ministre gabaonais un agrégat (les réformes politiques et les programmes de développement, engagés par le Président de la République Abdelaziz Bouteflika), qui illustre les avancées réalisées en Algérie, entre autres les chiffres atteints en terme de scolarisation (1 million 600.000 étudiants), la place de la femme, le taux de chômage -parmi les plus faibles en Afrique et au bassin méditerranéen-, et la qualité de vie, ont ajouté les services du ministère.
L’entretien a également porté sur “les turbulences” auxquelles est confrontée la sous-région et qui pèsent sur les pays du voisinage, ainsi que sur les efforts de l’Algérie pour apporter des solutions à ces mêmes crises.
Lors de l’audience, le ministre des Affaires maghrébines, de l’Union Africaine et de la Ligue des Etats arabes, Abdelkader Messahel, a réitéré au ministre gabonais, le soutien de l’Algérie au processus de règlement politique de la crise en Libye, initié par les Nations unies.
Il a réaffirmé, par la même, la position algérienne favorisant la solution politique basée sur “un dialogue inclusif sans exclure aucune partie, le rapprochement des positions, le rejet de toute forme d’ingérence étrangère, et la réconciliation nationale”.
Il a été question d’autre part d’évoquer l'”actualisation du cadre juridique bilatéral ayant trait aux accords et conventions bilatérales entre les deux pays (Algérie/Gabon), de façon à ce qu’il réponde aux besoins du moment”.
Il s’agit de “renforcer les relations d’ensemble entre les deux pays notamment aux plans politique, économique et culturel”, a-t-on précisé de même source.