Key Macroeconomic Data

  • PIB 2014 : 211 Mds USD
  • PIB par habitant : 5 446 USD
  • PIB par habitant en PPA : 7 238 USD
  • Population : 39,5 millions d’habitants (au 01/01/2015)
  • Politique économique : programme quinquennal d’investissement de 262 Mds USD sur la période 2015-2019
  • Politique de change : flottement dirigé, convertibilité partielle du dinar algérien (transactions commerciales)
  • Taux de change moyen (4ème trimestre 2014) : 1 EUR = 106,9 DZD – 1 USD = 80,6 DZD
  • Taux de chômage (au 09/2015): 11,2% -50,2% des chômeurs ont moins de 30 ans;  -Population active : 11,453 millions de personnes
  • Situation du système bancaire : – Secteur dominé à 90% par les banques publiques, aucun recours aux financements extérieurs; – Taux directeur de la banque centrale : 4%

Principaux indicateurs 2014 (estimations en Mds USD, sauf indications contraires)

Photo ou illustration

 

Montant du PIB: 211
Montant du PIB HH(hors hydrocarbures):151,2
Taux de croissance du PIB (prix constants): 4%
Taux d’inflation (en moyenne annuelle): 2,9%  
Solde budgétaire/PIB: -7,0%
Solde de la balance commerciale: 0,6
Solde de la balance des paiements: -5,9
Réserves de change, à l’exclusion du stock d’or et des DTS: 187,6
Dette extérieure brute: 4%

 

Sources : FMI, Banque d’Algérie, ONS

Le commerce extérieur algérien

Au cours de l’année 2014, le commerce extérieur algérien à enregistré un volume d’importations de USD 58,58 mds soit une sensible augmentation de 6,45% par rapport aux résultats de l’année 2013 (USD 55,02 mds). Parallèlement, le volume global des exportations a chuté de quelque 3,21%, se chiffrant ainsi à USD 62,88 mds. Cette situation (importations et exportations) s’est répercutée sur l’excédent de la balance commerciale qui est passé de USD 11,06 mds en 2013 à USD 4,3 mds durant l’année 2014, se soldant ainsi par une baisse significative de quelque 56,7%. Cette diminution est essentiellement imputable à la chute des prix des hydrocarbures certes, mais aussi à la hausse des importations (+ 6,45%) et à la baisse des exportations en général (- 3,21%). Dans ce contexte global, il est utile de préciser que le volume global des exportations algériennes est encore très largement dominé par les hydrocarbures (env. 95,89%), seul fer de lance de l’économie de ce pays. Le volume des exportations d’hydrocarbures s’est chiffré en 2014 à quelque USD 58,50 mds contre USD 63,67 mds en 2013, en baisse de 8%. Le taux de couverture des importations par les exportations a atteint 107% en 2013 contre 118% enregistrés l’année précédente.

TENDANCE GENERALE

Les résultats globaux obtenus en matière des réalisations des échanges extérieurs de l’Algérie pour la période de l’année 2014 font ressortir un excédent de la balance commerciale de 4,3 milliards de dollars US , soit une diminution de 56,7% par rapport à celui enregistré durant l’année 2013.Cette tendance
s’explique simultanément par une hausse des importation et une baisse des exportations enregistrées durant la période sus-citée. En termes de couverture des importations par les exportations, les résultats
en question, dégagent un taux de 107% en 2014 contre 118% enregistré en 2013.

Année 2013 Année 2014 Evolution(%)
Dinars Dollars  Dinars Dollars
Importations 4 368 548 55 028 4 719 708 58 580 6,45
Exportations 5 157 233 64 974 5 065 671 62 886 -3,21
Balance Commerciale 788 685 9 946 345 963 4 306
Taux de Couverture (%) 118 107

 

Exportations de l’Algérie en 2014

En 2014, les hydrocarbures représentaient l’essentiel des exportations de l’Algérie vers l’étranger avec une part de près de 95,89%, mais en recul de 4,22% par rapport à l’année 2013.
Point faible de l’Algérie, les exportations hors hydrocarbures qui demeurent encore marginales n’ont représenté que 4,11% du volume global des exportations pour atteindre le montant de quelque USD 2,58 mds, enregistrant une hausse de 28,2% comparé à 2013.
En dehors des hydrocarbures, les groupes de produits exportés sont essentiellement constitués de produits semi-finis qui représentent une faible part du volume global des exportations, soit l’équivalant de USD 2,12 mds ou une part de 3,37%, des biens alimentaires avec USD 323 mios, part de 0,51%, et les produits bruts avec USD 109 mios, part de 0,18%.